Marilyn et ses diam’s dans Les hommes préfèrent les blondes

31 Août

Nous arrivions à la onzième scène culte, et pas une seule trace de Marilyn Monroe. Comprenez bien qu’il fallait y remédier et vite. Et c’est de mon film préféré starring Marilyn dont je vais vous parler ce jeudi : Les Hommes Préfèrent les Blondes (Gentlemen Prefer Blonds). Inutile de mentionner le fait que je suis blonde et que la simple évocation du titre me fait sourire. Sérieusement, la « suite » c’est Les Hommes Épousent les Brunes (Gentlemen Marry Brunettes). Allez, on fait la paix.

Scène Culte #11 : Marilyn et ses diams dans Gentlemen Prefer Blonds gentlemenpreferblondes

A la base, c’était un roman (1925), puis une pièce de théâtre (1926), puis un film muet (1928), puis un spectacle musical (1929), et enfin la comédie musicale (1953) d’Howard Hawks. Bien connue pour son fantastique duo Jane Russel / Marilyn Monroe, mais surtout pour sa fameuse chanson Diamonds are a Girl’s Best Friend, reprise maintes et maintes fois par toutes les pop stars possibles, de Geri Halliwell à Kylie Minogue en passant par Beyoncé et Nicole Kidman dans Moulin Rouge!

Comme d’hab, un petit topo : Loreleï Lee (Marilyn) et Dorothy Shaw (Jane) sont BFF et danseuses de revue (pas des prostituées, attention !), mais, plus différentes, tu meurs : Loreleï est une croqueuse de diamants et Dorothy une croqueuse d’hommes. Rien qu’avec les intérêts des deux nanas, on comprend qu’Hawks basera son film sur 2 thèmes jusqu’alors tabous : le sexe et l’argent. Loreleï est fiancée à Gus, un jeune riche qui porte bien son nom et lui offre un voyage à Paris à la condition qu’elle se fasse chaperonner par sa sage copine Dorothy (il se met donc le doigt dans l’oeil jusqu’au nombril). Le père de Gus se méfie de ce voyage mais surtout d’elle, et engage un détective pour veiller à ce qu’elle soit bien sage et fidèle. S’en suivent quiproquos sur gags, le père apprend à son fils que sa blonde est infidèle, il la quitte, elle est sans le sou et plutôt vénère (même si Marilyn n’a jamais vraiment l’air vénère). Pour s’en sortir, les deux amies retournent danser sur les planches, mais à Paris, puisqu’elles ne peuvent plus se payer un billet de retour. Le Gus va quand-même voir son spectacle et ne sera pas déçu quand il la verra, entourée d’hommes et de diam’s, proclamer haut et fort sa devise : « les diamants sont mes meilleurs amis ». Voyez comme c’est beau :

La chanson Diamonds are a Girl’s Best Friend est la seule chanson du film que Loreleï chante seule (sinon, elle est en duo avec Dorothy), elle y parle d’elle et de son attirance pour ce qui brille. Dorothy a également sa chanson solo (Ain’t There Anyone Here For Love?), où elle chante au milieu d’athlètes à poil, jetez-y un œil, cela vaut le coup.
Pour l’anecdote, il a fallu onze prises pour obtenir cette scène, et l’orchestre jouait en même temps, à la demande de Marilyn, cette diva… Enfin, une diva qui brille comme ses diamants et capte absolument toute la lumière. Vous remarquerez que les danseuses sur la scène ont une espèce de voile noir sur le visage, cela peut ne pas se remarquer, ainsi Marilyn a l’air d’irradier encore plus. Évidemment, c’est elle-même qui chante toutes les chansons, elle a tout de même une doublure voix pour les « no, no, no » du début, et les « These rocks don’t lose their shape, Diamonds are a girl’s best friend ».
Le jour de sa mort, c’est cette scène que toutes les chaînes de télé américaines auront choisi de diffuser. La reine des scènes cultes de Marilyn.

Ce film aura été une sorte de manifeste féministe d’avant-garde, les 2 personnages principaux étant des femmes qui se barrent en vacances entre copines (dans les 50s, hein), chacune avec un très fort caractère, et des personnages masculins en second rôle qui se laissent piétiner sévère, sont convoités soit pour leur fric, soit pour leur corps, et qui se laissent embobiner sans rien dire. Il suffit de voir la tête de Gus à la fin de cette vidéo, qui ira ensuite la retrouver dans les coulisses pour se trainer à ses pieds. Le must du must étant le détective privé en nuisette dans le couloir du bateau, mais je n’en dirais pas plus. Regardez-le.

Pitch du film : Lorelei Lee (Marilyn Monroe) et son amie Dorothy Shaw (Jane Russel), deux danseuses de revue, rêvent de visiter Paris. Lorelei organise un voyage en bateau, aux frais de son richissime fiancé, Gus. Le père de Gus, voulant surveiller la donzelle pour être sûr qu’elle soit bien sage et n’en veuille pas qu’à son argent, envoie un détective privé sur le bateau.

A savoir : Marilyn coûtait très peu cher à l’époque, son cachet pour ce film était de 18 000$ contre 200 000$ pour Jane Russel. | Le bateau qu’elles prennent est celui qui a servi pour le tournage de Titanic (la version de 1953).

Publicités

Une Réponse to “Marilyn et ses diam’s dans Les hommes préfèrent les blondes”

  1. roijoyeuxj 7 mars 2012 à 20:03 #

    mon préféré avec Marilyn très bonne dans la comédie ct une fausse blonde et fausse idiote !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :